Boire du thé trop chaud est lié à un risque accru de cancer de l'œsophage chez les fumeurs et buveurs d'alcool

Boire du thé trop chaud est lié à un risque accru de cancer de l’œsophage chez les fumeurs et buveurs d’alcool

La préparation d’un thé est simple en apparence. Même s’il n’est pas nécessaire d’avoir étudié pendant des années pour connaître les bases de la préparation des différentes sortes de thés, il existe un minimum de règles de préparation et de dégustation.

Ces règles permettent non seulement de vous garantir une bonne dégustation, en respectant le dosage de la quantité,  la température de l’eau et le temps d’infusion, mais aussi de profiter des bienfaits du thé (thé vert, thé noir, thé vert matcha,…)

En effet, une mauvaise préparation pourrait nuire à votre dégustation, mais aussi inverser les bienfaits du thé et devenir potentiellement dangereux pour la santé selon votre style de vie.

D’ailleurs, deux rapports publiés en février 2018 confirment que boire du thé trop chaud est associé à un risque accru de cancer de l’œsophage 5 fois plus importants pour certaines personnes. Les études révèlent que la consommation de thé chaud à haute température est associée à un risque accru de cancer de l’œsophage chez ceux qui boivent aussi de l’alcool et fument des cigarettes.

La température du thé est primordiale

🍵 La température du thé est primordiale


Boire du thé chaud au quotidien permet de profiter de nombreux bienfaits pour la santé. Cependant, le temps d’infusion et la température modifient les propriétés antioxydantes du thé.

Boire du thé chaud à haute température est associé à un risque accru de cancer de l’œsophage chez ceux qui boivent aussi de l’alcool et fument des cigarettes.

Les résultats sont basés sur un suivi à long terme chez plus de 450 000 participants. Publiés dans la revue Annals of Internal Medicine de l’American College of Physicians, les résultats confirment l’importance de respecter la température de préparation d’un thé pour bénéficier de toutes les vertus  — et de ne pas les transformer en méfaits pour votre santé.

Thé et cancer de l'œsophage

🍵 Thé et cancer de l’œsophage


L’œsophage est un organe qui fait partie du tube digestif. Sa fonction est de faire progresser les aliments et les liquides de la bouche vers l’estomac où ils sont digérés. Il existe deux principaux types de cancers de l’œsophage : les carcinomes épidermoïdes (les plus fréquents) et les adénocarcinomes. On estime à environ 4632 le nombre de nouveaux cas (incidence) de cancers de l’œsophage en France en 2012.

Le cancer de l’œsophage est associé à plusieurs facteurs de risque. Le tabac, l’alcool (ou leur association) et l’obésité sont des facteurs de risques communs aux deux types de cancers. Pour les adénocarcinomes, l’œsophage de Barrett constitue également un autre facteur de risque reconnu. Cette maladie est principalement associée à un reflux gastro-oesophagien de longue durée et à une obésité qui favorise ce reflux.

Le cancer de l’œsophage augmente en prévalence et a de faibles taux de survie, en particulier dans les régions moins développées et chez les hommes. Par exemple, la Chine fait partie des pays où l’incidence du cancer de l’œsophage est la plus élevée. Les buveurs de thé, en particulier les hommes chinois, sont plus susceptibles de fumer et de boire de l’alcool. Le tabagisme et la consommation d’alcool, ainsi que les composés chimiques et les effets thermiques négatifs du thé chaud, compliquent considérablement l’association entre la consommation de thé et le risque de cancer.

1 tasse de thé par jour peut réduire le risque de glaucome

Afin d’obtenir ces résultats, des chercheurs de la National Natural Science Foundation of China et du National Key Research and Development Program ont étudié les données des participants à l’étude China Kadoorie Biobank (CKB), à l’exclusion de ceux qui avaient déjà reçu un diagnostic de cancer ou qui réduisaient leur consommation de thé.

Ensuite, l’objectif était de déterminer si la consommation de thé à haute température était associée à un risque accru de cancer de l’œsophage. Les auteurs ont suivi 456 155 participants âgés de 30 à 79 ans pour une période médiane de suivi de 9,2 ans. Ils ont trouvé une association synergique entre boire du thé chaud avec une consommation excessive d’alcool ou de tabagisme et le risque de cancer de l’œsophage. Les participants qui buvaient du thé à haute température, qui consommaient trop d’alcool et fumaient avaient un risque de cancer de l’œsophage cinq fois plus élevé que ceux qui ne consommaient pas d’alcool ni de tabac. Aussi, les résultats ont montré que l’absence de consommation excessive d’alcool et de tabac, associée à la consommation quotidienne de thé n’était pas associée au risque de cancer de l’œsophage.

Le thé noir a des pouvoirs similaires au thé vert

Enfin, selon les auteurs de l’étude, ces résultats suggèrent que s’abstenir de thé chaud peut être bénéfique pour les personnes qui boivent de l’alcool ou fument du tabac de manière excessive. Bien entendu, la meilleure résolution est de ne pas consommer de tabac et de boire de l’alcool modérément.

Pour conclure, n’omettez pas de respecter les conditions de préparation du thé que vous souhaitez boire. Les informations sur la température sont généralement indiquées sur l’emballage ou données par le revendeur. Et si vous ne connaissez pas le thé froid, testez d’urgence, car il existe de nombreux types de thé qui sont délicieux en infusion à basses températures.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Février 2018


Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s