Boire du thé chaud tous les jours est lié à un risque plus faible de glaucome

Boire du thé chaud tous les jours est lié à un risque plus faible de glaucome

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique. Elle entraîne une perte progressive de la vision. Le glaucome serait héréditaire dans 30% des cas. Cette pathologie constitue « la seconde cause de cécité dans les pays développés, après la dégénérescence maculaire liée à l’âge. La maladie peut survenir à tout âge, y compris à la naissance. Toutefois, sa fréquence augmente avec les années, notamment après 40 ans. Le glaucome touche 1 à 2 % de la population de plus de 40 ans et environ 10 % après 70 ans. Environ 800 000 personnes sont traitées en France mais 400 000 à 500 000 présenteraient la maladie sans le savoir.« 

A la lecture de ces chiffres, on comprend que la prévention du glaucome est importante. Notamment par le dépistage, mais aussi en agissant sur l’ensemble des recommandations sur l’alimentation équilibrée, l’activité physique régulière et l’arrêt du tabac. Au niveau de l’alimentation, il semblerait que la consommation quotidienne de thé chaud fasse la différence.

Les vertus du thé dans la prévention du glaucome

Les vertus du thé dans la prévention du glaucome


Boire du thé (thé vert, thé noir) regorge de vertus préventives en plus d’être un délicieux breuvage. Consommé au quotidien, le thé protège notamment contre le déclin cognitif, ou améliore la mémoire et combat l’obésité.

Cependant, les vertus du thé peuvent différer selon son origine, sa préparation ou en fonction du temps d’infusion et de la température de l’eau.

En effet, boire une tasse de thé chaud au moins une fois par jour peut être liée à un risque significativement plus faible de développer un glaucome, selon une étude publiée par le British Journal of Ophthalmology.

1 tasse de thé par jour peut réduire le risque de glaucome

1 tasse de thé par jour peut réduire le risque de glaucome


Le glaucome provoque l’accumulation de pression dans l’œil (pression intraoculaire), endommageant le nerf optique. C’est l’une des principales causes de cécité dans le monde. Elle touche actuellement 57,5 ​​millions de personnes et devrait atteindre 65,5 millions d’ici 2020.

Des recherches antérieures suggèrent que la caféine peut altérer la pression intraoculaire, mais aucune étude jusqu’à présent n’a comparé l’impact potentiel des boissons décaféinées et caféinées sur le risque de glaucome.

A fin d’obtenir les résultats de cette étude, les chercheurs ont examiné les données d’une enquête nationale sur la santé et la nutrition — 2005-2006 (NHANES). Il s’agit d’une enquête annuelle représentative à l’échelle nationale aux États-Unis d’un panel de 10 000 personnes, qui comprend des entrevues, des examens physiques et des échantillons de sang, conçus pour évaluer la santé et l’état nutritionnel des adultes et des enfants américains.

Le thé noir a des pouvoirs similaires au thé vert

Dans cette année particulière, il a été également inclus des tests oculaires pour le glaucome. Parmi les 1678 participants qui ont eu des résultats complets de tests oculaires, 5% (soit 84) adultes avaient développé la maladie. On leur a demandé à quelle fréquence et combien ils avaient consommé des boissons caféinées et décaféinées, y compris des boissons gazeuses et du thé glacé, au cours des 12 derniers mois, en utilisant un questionnaire validé (Food Frequency, FFQ).

Les données ont montré que, par rapport à ceux qui ne boivent pas de thé chaud tous les jours, ceux qui l’ont fait, avaient un risque plus faible de glaucome. Après avoir pris en compte des facteurs potentiellement influents, tels que le diabète et le tabagisme, les buveurs de thé chauds étaient 74% moins susceptibles d’avoir un glaucome.

D’autre part, aucune association de ce genre n’a été trouvée pour le café (caféiné ou décaféiné), le thé décaféiné, le thé glacé ou les boissons gazeuses.

Impact du régime asiatique : le thé

Enfin, il s’agit d’une étude observationnelle qui ne permet pas de tirer des conclusions définitives quant aux causes et aux effets, et le nombre absolu de personnes atteintes de glaucome était faible.

En outre, l’enquête ne précise pas des facteurs tels que la taille de la tasse, le type de thé (thé vert, thé noir, thé bio, thé vert mactha…) ou la durée du brassage, qui auraient tous pu avoir de l’influence.

Mais le thé contient des antioxydants et des composés chimiques anti-inflammatoires et des neuroprotecteurs, qui ont été associés à un risque réduit de maladies graves, y compris les maladies cardiaques, le cancer et le diabète, soulignent les chercheurs.

Les recherches antérieures ont suggéré que l’oxydation et la neurodégénérescence pourraient être impliquées dans le développement du glaucome. « Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour établir l’importance de ces résultats et si la consommation de thé chaud peut jouer un rôle dans la prévention du glaucome. » concluent les chercheurs.

En attendant les conclusions des futures recherches pour ce qui est du glaucome, il est préférable d’éviter la consommation de thé en sachet et en bouteille — et plutôt de boire du thé vert ou du thé noir en vrac de qualité (le plus naturel, et du thé bio si possible).

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Décembre 2017


Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s