Bienfaits du thé contre déclin cognitif

Boire du thé au quotidien contre le déclin cognitif

La consommation quotidienne de thé peut protéger les personnes âgées contre le déclin cognitif, selon une étude récente.

Le thé est un fer de lance du Blog Nutrition Santé. On l’aime, on l’adore, sous toutes ses formes et ses goûts, quelle que soit son origine et quelle que soit sa couleur ! C’est avec cet entrain que nous vous présentons de nouveaux résultats d’une nouvelle étude scientifique [1] réalisée à Singapour, qui vient ajouter encore plus d’exactitude aux différentes études sur les bienfaits du thé (à lire « 9 raisons de boire du thé vert »).


« Une tasse de thé par jour peut conserver de la démence »

Une tasse de thé par jour peut conserver de la démence, et c’est surtout pour ceux qui sont génétiquement prédisposés à cette pathologie, selon une étude récente menée par le Département de médecine psychologique de l’Université nationale de Singapour (NUS) et l’École de médecine Yong Loo Lin.

L’étude impliquant 957 chinois âgés de 55 ans et plus a constaté que la consommation régulière de thé réduit le risque de déclin cognitif chez les personnes âgées jusqu’à 50%. Tandis que les porteurs de gènes APOE e4 (Apolipoprotéine E), qui risquent génétiquement de développer une maladie d’Alzheimer, peuvent éprouver une réduction du risque de déficience cognitive jusqu’à 86% !

Comment préparer un bon thé ?

L’équipe de recherche a également découvert que le rôle neuroprotecteur de la consommation de thé sur la fonction cognitive ne se limite pas à un seul type particulier de thé. Avec une condition : que le thé soit préparé à partir de feuilles de thé, comme le thé vert, le thé noir ou le thé oolong.

Même si l’étude a été menée sur des personnes âgées chinoises, les résultats pourraient également s’appliquer à d’autres origines ethniques. L’étude souligne que les résultats ont des implications importantes dans le cadre de la prévention de la démence. Cependant, malgré les essais de médicaments de haute qualité, une thérapie pharmacologique efficace pour les troubles neurocognitifs tels que la démence reste insaisissable et les stratégies de prévention actuelles sont loin d’être satisfaisants. Le thé est l’une des boissons les plus répandues dans le monde, même si l’Asie en est le berceau. Les données de cette étude suggèrent qu’un mode de vie simple et peu coûteux, comme la consommation quotidienne de thé, peut donc réduire le risque de développer des troubles neurocognitifs durant le 3ème âge.

D’après les connaissances actuelles, cet avantage à long terme de la consommation de thé serait dû aux composés bioactifs contenus dans les feuilles de thé : les catéchines, les théaflavines, les arubigines, la L-theanine. Ces composés bioactifs présentent un potentiel anti-inflammatoire et antioxydant. Des propriétés qui peuvent protéger le cerveau contre les dommages vasculaires et la neurodégénérescence (mort cellulaire). Par ailleurs, la compréhension précise des mécanismes biologiques est encore très limitée. D’autres recherches pour trouver des réponses définitives vont voir le jour.

Dans cette étude, des informations sur la consommation de thé ont été recueillies auprès des participants de 2003 à 2005. À des intervalles réguliers de deux ans, ces aînés ont été évalués sur leur fonction cognitive à l’aide d’outils standardisés jusqu’en 2010. Les chercheurs ont analysé les informations sur les modes de vie, les conditions médicales, les activités physiques et sociales. Tous ces facteurs de confusion potentiels ont été soigneusement contrôlés dans les modèles statistiques pour assurer la justesse des résultats.

Impact du régime asiatique : le thé


Mieux comprendre l’impact du régime asiatique sur la santé cognitive

Enfin, à l’avenir, les chercheurs envisagent d’entreprendre d’autres études afin de mieux comprendre l’impact du régime asiatique sur la santé cognitive dans le vieillissement. Ils sont également intéressés à étudier les effets des composés bioactifs dans le thé et à les tester de manière plus rigoureuse. Ceci, grâce à l’évaluation de leurs marqueurs biologiques et en effectuant des essais contrôlés randomisés ou des études qui assignent aux participants des groupes expérimentaux ou des groupes témoins au hasard pour éliminer les résultats biaisés.

En attendant les résultats d’autres études, n’oubliez pas qu’une alimentation équilibrée, une activité physique quotidienne, la méditation et l’hydratation sont des points clefs pour préserver votre bien-être. Pour la consommation de thé, prenez soin de consommer des thés de qualité (de préférence d’origine biologique), de faire attention au temps d’infusion et à la température de l’eau lors de la préparation.

© Blog Nutrition SantéJimmy Braun – Mai 2017


Sources

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s