Nouvelle preuve du pouvoir du composé du thé vert appelé EGCG contre Alzheimer

Nouvelles preuves majeures du pouvoir de l’extrait du thé vert EGCG contre Alzheimer

Les amoureux du thé vert vont être heureux. Plusieurs études valorisent régulièrement les bienfaits du thé vert et du thé vert matcha. Certaines études laissaient entendre que le thé vert peut combattre la maladie d’Alzheimer, mais des preuves supplémentaires étaient nécessaires.

Une étude de l’Université McMaster (Canada), publiée en octobre 2017, apporte de nouveaux arguments dans la capacité de l’EGCG (gallate d’épigallocatéchine), qui est un composé du thé vert, à combattre et perturber la formation d’espèces neurotoxiques.

L’EGCG extrait du thé vert contre Alzheimer
Dégustation d’un thé vert grand cru chez Tokyo Saryo.

L’EGCG extrait du thé vert est une arme de destruction massive ?


Le thé vert est largement considéré comme bénéfique pour la santé générale et le cerveau. Les propriétés antioxydantes et détoxifiantes des extraits de thé vert aident à combattre les maladies catastrophiques comme la maladie d’Alzheimer.

Cependant, les scientifiques n’ont jamais vraiment compris comment l’EGCG — le flavonol le plus abondant du thé vert — agit au niveau moléculaire et comment il pourrait être exploité dans le cadre des traitements cliniques.

Les bienfaits du composé du thé vert appelé EGCG contre Alzheimer

Les bienfaits du composé du thé vert appelé EGCG contre Alzheimer


Les recherches de l’Université McMaster, réalisées par des scientifiques qui travaillent sur la maladie d’Alzheimer depuis 15 ans, mettent sous les projecteurs de nouveaux mécanismes sous-jacents de l’EGCG.

Des preuves précliniques suggèrent que le composé du thé vert appelé EGCG interfère avec la formation d’assemblages toxiques (oligomères), l’un des principaux suspects dans les premiers stades de la cascade moléculaire qui conduit au déclin cognitif chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. A noter, qu’une étude publiée au printemps 2017 indiquait déjà que de boire une tasse de thé par jour peut conserver de la démence.

Au niveau moléculaire, les chercheurs suggèrent que l’EGCG recouvre les oligomères toxiques et modifie leur capacité à croître et à interagir avec des cellules saines.

Les résultats de cette nouvelle étude sont le fruit d’un travail d’une décennie de progrès dans la méthodologie de résonance magnétique nucléaire (RMN) et sont présentés dans le Journal de l’American Chemical Society. Ces affirmations pourraient conduire à de nouvelles thérapies et à la découverte de nouveaux médicaments à base de thé vert.

Alzheimer

1 nouveau cas de maladie d’Alzheimer toutes les 3 secondes dans le monde


Malgré des décennies de recherche, les causes de la maladie d’Alzheimer ne sont toujours pas entièrement comprises et les options de traitement sont très limitées.

Selon les derniers chiffres d’un rapport datant de 2015 : « 47,5 millions de personnes atteintes de démences dans le monde d’après l’OMS, parmi lesquels 60 à 70 % sont atteintes de la maladie d’Alzheimer. A noter qu’au niveau mondial, les chiffres publiés portent sur les démences en général. La maladie d’Alzheimer est la 1re cause de démence : 60 à 70 % des cas. Le nombre de nouveaux cas de démences en 2015 est de 9,9 millions, soit 1 nouveau cas toutes les 3 secondes. Le nombre de cas de démence va presque doubler tous les 20 ans. Prévisions 2030 : 74,7 millions ; prévisions 2050 : 131,5 millions. »

Répartition des nouveaux cas d’Alzheimer dans le monde en 2015

  • 49 % en Asie
  • 25 % en Europe (en baisse par rapport aux chiffres de 2012)
  • 18 % en Amérique
  • 8 % en Afrique

thé vert : 2ème boisson la plus consommée au monde

Des extraits de thé vert en prévention


Actuellement, il n’y a pas de remède contre la maladie d’Alzheimer, donc le meilleur espoir est une intervention précoce, ce qui pourrait signifier d’utiliser des extraits de thé vert ou leurs dérivés tôt, dès 15 à 25 ans avant que des symptômes ne se manifestent.

Ensuite, les chercheurs espèrent aborder des problématiques telles que la façon de modifier l’EGCG et des molécules similaires afin de les utiliser efficacement, par exemple comme additif alimentaire. L’EGCG est instable à température ambiante et très clairement difficile à administrer dans le corps humain, en particulier dans le cerveau.

Les additifs alimentaires à base de thé vert pourraient alors s’avérer être une thérapie ou un adjuvant crucial. Il sera important d’en tirer profit tôt dans la vie pour augmenter les chances de vieillir en bonne santé, en plus d’exercer un style de vie sain.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Octobre 2017


Sources externes

Une réflexion sur “Nouvelles preuves majeures du pouvoir de l’extrait du thé vert EGCG contre Alzheimer

  1. Merci Jimmy pour cet article très intéressant, qui va dans le bon sens. Il est clair qu’il y a beaucoup à faire en matière d’alimentation saine pour améliorer notre santé. Le développement de l’alzheimer est grandement lié à la pollution environnementale et alimentaire…

    J’ai appris il y a quelques jours que les producteurs de Thé en France n’avait pas le droit d’afficher des infos relatives à la santé ; et il est très important que des médias indépendants puissent relater ce genre d’informations.

    Esther

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s