Les bienfaits des fibres alimentaires contre l'inflammation cérébrale

Les bienfaits des fibres alimentaires contre l’inflammation cérébrale

À mesure que les mammifères vieillissent, les cellules immunitaires du cerveau, appelées « microglie », deviennent enflammées de façon chronique.

« Les cellules de la microglie représentent environ 10 % de toutes les cellules gliales du système nerveux central (SNC). Classiquement, les cellules de la microglie sont considérées comme la première barrière de défense immunitaire du SNC, s’activant très rapidement en réponse à une inflammation.

Néanmoins, en situation physiologique, les cellules microgliales apparaissent aussi très dynamiques, projetant constamment des dendrites qui palpent et surveillent leur micro-environnement.

Certaines dendrites interagissent directement avec les synapses des neurones voisins. Cette activité de contact pourrait être impliquée dans le contrôle des liaisons synaptiques. »

Dans cet état d’inflammation, les cellules de microglie produisent des produits chimiques connus pour altérer les fonctions cognitives et motrices.

C’est une des explications de la disparition de la mémoire et du déclin des autres fonctions cérébrales chez les personnes âgées.

Selon une étude de l’Université de l’Illinois (États-Unis) publiée le 14 août 2018 dans la revue Frontiers in Immunology, il pourrait y avoir un remède à l’inévitable : les fibres alimentaires. Rappelons que les principales sources de fibres proviennent des légumes et des fruits, des produits céréaliers, des légumineuses et des noix.

Les fibres alimentaires réduisent l'inflammation cérébrale due au vieillissement

Les fibres alimentaires réduisent l’inflammation cérébrale due au vieillissement


Les fibres alimentaires favorisent la croissance des bonnes bactéries dans l’intestin. Lorsque ces bactéries digèrent les fibres, elles produisent des acides gras à chaîne courte (AGCC), y compris du butyrate (qui est un sel ou un ester de l’acide butanoïque), en tant que sous-produits.

Le butyrate est intéressant car il a été démontré qu’il possède des propriétés anti-inflammatoires sur la microglie et améliore la mémoire chez la souris lorsqu’il est administré pharmacologiquement.

Bien que des résultats positifs du butyrate de sodium (la forme du médicament ) aient été observés dans des études antérieures, le mécanisme n’était pas clair.

Les vertus d'un régime riche en fibres

Les vertus d’un régime riche en fibres


Cette nouvelle étude révèle, chez les souris âgées, que le butyrate inhibe la production de produits chimiques nocifs par la microglie enflammée. Un de ces produits chimiques est l’interleukine-1, associée à la maladie d’Alzheimer chez l’homme.

Comprendre le fonctionnement du butyrate de sodium est un pas en avant, mais les chercheurs étaient plus intéressés à savoir si les mêmes effets pouvaient être obtenus simplement en nourrissant davantage les souris.

Les chercheurs soulignent que « les gens ne sont pas susceptibles de consommer directement du butyrate de sodium, en raison de son odeur nocive, mais un moyen pratique d’obtenir du butyrate élevé est de consommer un régime riche en fibres solubles. »

Le concept tire parti du fait que les bactéries intestinales convertissent les fibres en butyrate naturellement.

L’alimentation a une influence majeure sur la composition et la fonction des microbes dans l’intestin. Les régimes riches en fibres sont bénéfiques pour les bons microbes. Le butyrate dérivé de fibres alimentaires devrait avoir les mêmes avantages dans le cerveau que la forme médicamenteuse, mais personne ne l’avait testé auparavant.

Un régime riche en fibres réduit le profil inflammatoire

Un régime riche en fibres réduit le profil inflammatoire


Pour cette étude, les chercheurs ont nourri des groupes de souris jeunes et âgées avec des régimes pauvres en fibres et à haute teneur en fibres, puis ont mesuré les taux de butyrate et d’autres AGCC dans le sang, ainsi que les substances chimiques inflammatoires présentes dans l’intestin.

Le régime riche en fibres a augmenté le butyrate et les autres AGCC dans le sang, à la fois chez les jeunes souris et les souris âgées. Mais seules les souris âgées ont présenté une inflammation intestinale avec un régime pauvre en fibres.

Il est intéressant de noter que les jeunes adultes n’ont pas eu cette réponse inflammatoire sur le même régime alimentaire. Cela met clairement en évidence la vulnérabilité du vieillissement.

En revanche, lorsque les souris âgées consommaient un régime riche en fibres, leur inflammation intestinale était considérablement réduite, ne montrant aucune différence entre les groupes d’âge. Les auteurs précisent que « les fibres alimentaires peuvent vraiment manipuler l’environnement inflammatoire dans l’intestin. »

Le régime méditerranéen

L’étape suivante consistait à examiner les signes d’inflammation dans le cerveau. Les chercheurs ont examiné environ 50 gènes uniques dans la microglie et ont découvert que le régime riche en fibres réduisait le profil inflammatoire chez les animaux âgés.

Les chercheurs n’ont pas examiné les effets des régimes alimentaires sur la cognition et le comportement ou les mécanismes précis de l’axe intestin-cerveau, mais envisagent de s’y attaquer dans une prochaine étude.

Enfin, bien que l’étude ait été menée chez des souris, les chercheurs sont très confiants sur le fait d’étendre leurs découvertes aux humains, ne serait-ce que dans un sens général.

Pour conclure, les chercheurs rappellent que « ce que nous mangeons a de l’importance » et « les personnes âgées consomment 40% moins de fibres alimentaires que ce qui est recommandé. Ne pas consommer suffisamment de fibres pourrait avoir des conséquences négatives sur la santé cérébrale et l’inflammation en général. »

Céréales complètes et prévention du diabète de type 2
Céréales riches en fibres solubles.

Quels sont les apports quotidiens recommandés en fibres alimentaires ?


Les apports quotidiens recommandés en fibres alimentaires permettent d’avoir un bon transit intestinal. Les apports pour une personne adulte sont d’environ 25 à 45 g de fibres par jour.

On conseille pour les hommes de 19 – 50 ans : 38 g ; pour les femmes de 19 – 50 ans : 25 g ; pour les hommes de 50 ans et + : 30 g ; pour les femmes de 50 ans et + 21 g.

Quels sont les aliments riches en fibres alimentaires ?


Les fibres alimentaires solubles proviennent en majorité des céréales, et principalement des produits céréaliers non raffinés.

Les meilleures sources de fibres alimentaires sont les légumineuses, les fruits secs, les produits céréaliers complets, ainsi que certains légumes et fruits.

Listes d’aliments riches en fibres : cannelle, son de blé, son d’avoine, grains entiers, céréales de blé, noix de coco, amandes, olives noires, figues séchées, pruneaux séchés, cassis, haricots secs, chocolat noir, légumes, psyllium.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Septembre 2018

 

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.