Bienfaits prouvés des légumineuses, des champignons, du café et du thé pour prévenir les maladies cardiaques

Bienfaits prouvés : légumineuses, champignons, café et thé pour prévenir les maladies cardiaques

Les bienfaits prouvés scientifiquement des légumineuses, des champignons, du café et du thé pour prévenir les maladies cardiaques.

Les avantages potentiels sur le plan cardiovasculaire de nombreux aliments et modes d’alimentation sont encore mal compris et la recherche scientifique continue d’évoluer.

Entre-temps, un certain nombre de régimes alimentaires, d’aliments et de nutriments controversés ont fait l’objet d’une attention médiatique importante et sont embourbés par un battage médiatique.

Une analyse publiée en juillet 2018 dans le Journal of the American College of Cardiology aborde certains des aliments et modèles alimentaires les plus récents recommandés pour la santé cardiovasculaire.

Le premier objectif de cette étude était de fournir aux cliniciens des informations à jour sur les discussions des patients en milieu clinique.

Plus précisément, cette analyse se penche sur les produits laitiers, les sucres ajoutés, les légumineuses, le café, le thé, les boissons alcoolisées, les champignons, les aliments fermentés, les algues, les acides gras oméga-3 d’origine végétale et marine et la vitamine B12.

Les légumineuses, les champignons, le café et le thé sont bons pour la santé cardiovasculaire
Modèles alimentaires récents recommandés.

Les légumineuses, les champignons, le café et le thé sont bons pour la santé cardiovasculaire


Régulièrement les chercheurs explorent les tendances alimentaires populaires, et de nouvelles preuves suggèrent des résultats bénéfiques en particulier pour les légumineuses, les champignons, le café et le thé.

Quel est le bilan des avantages potentiels pour la santé cardiaque des aliments de santé populaires ? Des chercheurs sur la nutrition et le mode de vie de l’American College of Cardiology (Washington, États-Unis) discutent des « hypes » nutritionnels (les aliments tendances) et des controverses autour des produits laitiers, sucres ajoutés, légumineuses, café et thé, alcool, boissons énergisantes, champignons, aliments fermentés, oméga-3 et vitamine B12.

Les recommandations nutritionnelles pour la santé cardiovasculaire
© Journal of the American College of Cardiology.

Les recommandations nutritionnelles pour la santé cardiovasculaire


Les recommandations nutritionnelles actuelles montrent qu’un régime sain pour le cœur contient beaucoup de fruits, de légumes, de grains entiers et de noix. Cependant, « il existe de nombreux groupes d’aliments qui peuvent entraîner une confusion chez les patients, notamment les produits laitiers, le sucre ajouté, le café et l’alcool », expliquent les chercheurs.

Alors que les produits laitiers à faible teneur en matières grasses peuvent abaisser de manière significative la tension artérielle, plusieurs études ont montré un lien entre la consommation de produits laitiers et l’augmentation du cholestérol LDL, des fractures et de la mortalité toutes causes confondues.

Il n’y a pas de consensus clair sur la consommation de produits laitiers chez les experts, mais après un examen de multiples méta-analyses, les chercheurs ont déterminé que les produits laitiers devaient être consommés avec prudence.

La consommation de sucres ajoutés — tels que le sucre de table et le sirop de maïs à haute teneur en fructose — a été associée à un risque accru de maladie coronarienne, d’accident vasculaire cérébral (AVC) et d’aggravation de la maladie cardiovasculaire.

Les chercheurs recommandent fortement aux individus d’éliminer le plus possible les sucres ajoutés de leur alimentation, y compris les aliments transformés et les boissons sucrées telles que les boissons gazeuses, les boissons aux fruits et les boissons pour sportifs (boissons énergisantes).

Quelques aliments tendances passés à la loupe


Bienfaits des légumineuses
Les bienfaits des pois chiches.

Les légumineuses


Il a été démontré que les légumineuses, qui comprennent les haricots, les pois chiches, les lentilles, les pois et le soja, réduisent avec succès les maladies coronariennes et améliorent la glycémie, le cholestérol LDL, la pression artérielle systolique et le poids.

Les légumineuses sont abordables et une source riche en protéines. Incorporer plus de haricots et de plats comme l’houmous (recette à base de pois chiches) dans notre alimentation pour promouvoir la santé cardiaque semble être un choix judicieux.

La caféine n'est pas efficace comme coupe-faim ni pour la perte de poids
La caféine est bonne pour le muscle cardiaque.

Le café


Le café est une boisson intéressante et bienfaisante si elle est consommée intelligemment.

Globalement, la consommation habituelle de café est associée à des risques plus faibles de mortalité toutes causes confondues et cardiovasculaires.

De plus, il n’existe aucune association entre le développement du café et celui de l’hypertension.

1 tasse de thé par jour peut réduire le risque de glaucome
Les bienfaits du thé au quotidien.

Le thé


La consommation de thé noir et de thé vert sans sucres ajoutés, sans édulcorants ni laits et crèmes, semble être sûre et même associée à une amélioration de la santé cardiovasculaire et des lipides sanguins.

Cuisiner les champignons n'affecte pas leur pouvoir
La consommation de champignons peut être cardio-protectrice.

Les champignons


Des études cliniques et précliniques suggèrent que la consommation de champignons peut être cardio-protectrice par divers mécanismes.

La plupart des études indiquent que les champignons ont des effets anti-inflammatoires et antioxydants et sont des producteurs de vitamine D.

Des composés bioactifs tels que l’ergothionéine (acide aminé), l’ergostérol (stérol) et les bêta-glucanes (polysaccharides) sont responsables de ces effets.

La consommation de champignons a également été associée à une réduction des comorbidités liées aux maladies cardiovasculaires, telles que le syndrome métabolique, le diabète de type 2 et l’obésité.

Bien qu’il n’y ait pas de preuves de haute qualité de l’amélioration de la santé cardiovasculaire, les champignons peuvent être associés à une amélioration des voies inflammatoires et antioxydantes et avoir des effets bénéfiques sur les facteurs de risque comorbides connus.

Les polyphénols du thé vert et du vin rouge contre les maladies métaboliques
Le vin rouge contient des polyphénols.

L’alcool


Bien que la relation entre la consommation d’alcool et les maladies cardiovasculaires soit complexe, un apport faible à modéré est associé à un risque réduit de maladie cardiovasculaire totale.

Cependant, en raison des risques de chutes, de certains cancers et de maladies du foie, les chercheurs ne recommandent pas aux individus de consommer de l’alcool pour des raisons cardiovasculaires.

Les avantages probiotiques du kimchi coréen
Plat de kimchi (chou fermenté).

Les aliments fermentés et les algues


Les aliments fermentés et les algues ne fournissent aucune preuve de grande qualité des effets bénéfiques. Des études d’observation et des essais cliniques suggèrent que les probiotiques naturels et les algues ont des avantages potentiels sur les maladies cardiovasculaires, la dyslipidémie et le poids.

Cependant, il n’y a pas suffisamment de preuves pour les recommander systématiquement à l’heure actuelle, bien qu’il n’y ait pas non plus de preuve de préjudice causé par leur consommation.

Les probiotiques sont des micro-organismes présents dans les aliments fermentés. Ils sont connus pour réguler à la hausse la production de cellules T et dendritiques susceptibles de supprimer l’inflammation.

Les probiotiques sont supposés réduire le cholestérol en dé-conjuguant les acides biliaires, en utilisant le cholestérol pour nourrir et/ou en incorporant le cholestérol dans la paroi cellulaire des bactéries probiotiques.

• Parmi les aliments fermentés tendances on retrouve le kimchi. Le kimchi, qui est une recette coréenne à base de chou fermenté, est connu depuis longtemps pour ses propriétés médicinales et est riche en fibres alimentaires, en vitamine C, en β-carotène, en β-sitostérol et en minéraux.

Dans une étude de 2 semaines chez 22 patients en surpoids et obèses ayant consommé 3 portions (100 g) de kimchi par jour, une diminution significative du poids moyen (3,3 lb), glycémie à jeun (100 ± 10,2 mg/dl à 94,1 ± 11,3 mg/dl), et une pression artérielle systolique (126,1 ± 12,1 mm Hg à 121,3 ± 6,9 mm Hg) ont été observées par rapport aux valeurs initiales. Dans une autre étude, le kimchi a été administré aux patients en quantités « faibles » et « élevées ».

Après seulement une semaine, la glycémie à jeun, le cholestérol total et le cholestérol LDL ont connu une baisse notable dans le groupe ayant un kimchi élevé dans leur alimentation – malgré la teneur élevée en sodium du kimchi. L’absence d’effet du sodium sur la pression artérielle pourrait refléter la forte teneur en potassium du kimchi.
Lait fermenté (laitier et non laitier) et yaourt

Le lait fermenté (produits laitiers et non laitiers) et les yaourts altèrent la flore microbienne dans l’intestin. Dans deux études distinctes, l’ajout quotidien de yogourt pendant 3 ou 4 semaines aux régimes alimentaires des sujets entraînait une diminution de 2,4% ou de 3,2% de la concentration totale de cholestérol.

La famille des algues contient une variété d’algues qui sont d’excellentes sources de fibres alimentaires ainsi que des antioxydants et d’autres composés bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.

Les composés présents dans les algues (par exemple, les alginates, la fucoxanthine, le fucoïdane) présentent des propriétés anti-obésité et hypocholestérolémiantes, en partie en favorisant la satiété.

Dans une étude de quatre mois menée auprès de 151 femmes pré-ménopausées obèses, l’apport quotidien d’extrait d’algues brunes de 300 mg contenant 2,4 mg de fucoxanthine a entraîné une diminution significative du poids corporel (kg5 kg), du tour de taille et des marqueurs.

Les algues constituent également une riche source de peptides bioactifs qui, une fois concentrés, présentent des propriétés de réduction de la pression artérielle et améliorent la sensibilité à l’insuline.

La spiruline. Une méta-analyse récente suggère que la spiruline, une micro-algue bleu-vert en forme de spirale filamenteuse (Cyanobacterium), qui est considérée comme un nutraceutique, possède des propriétés hypocholestérolémiantes.

Le cression est capable d'absorber la vitamine B12
Le cresson de jardin absorbe et transporte la cobalamine.

Vitamine B12


La vitamine B12 (cobalamine) est un micronutriment essentiel présentant des carences liées à de graves conséquences hématologiques et neurologiques.

La supplémentation en vitamine B12 est considérée comme ayant de nombreux effets sur la santé : amélioration des niveaux d’énergie, de la mémoire, de l’humeur, de la santé cardiovasculaire et de la santé de la peau, des cheveux et des ongles.

Bien qu’il soit clair que les suppléments d’acide folique et de vitamine B12 réduisent les taux d’homocystéine, les résultats de plusieurs grandes études prospectives n’ont pas montré que ces suppléments réduisaient le risque d’incidence ou de maladie cardiovasculaire récurrente.

Dans le cadre de l’étude cardiovasculaire sur l’acide folique et les antioxydants chez les femmes, 5 442 femmes atteintes de maladies cardiovasculaires préexistantes ou de facteurs de risque coronariens ont pris un supplément quotidien contenant de la vitamine B12, de l’acide folique et de la vitamine B6 ou un placebo pendant 7,3 ans. Le traitement n’a pas été associé à un risque réduit d’évènement cardiovasculaire majeur.

Effet des régimes pauvre en graisses et pauvre en glucides sur la perte de poids chez les adultes en surpoids
Une alimentation saine pour le cœur.

En conclusion


Une alimentation saine pour le cœur a été la pierre angulaire de la prévention et du traitement des maladies cardiovasculaires athéroscléreuses pendant des décennies.

Chaque année, les patients sont bombardés de nouveaux aliments miracles qui prétendent promouvoir la santé, influer sur la perte de poids et réduire les risques de maladies.

Bien que la base de preuves scientifiques de certains de ces aliments soit limitée, il existe un certain nombre de composants et de schémas alimentaires qui ont clairement démontré leurs capacités à réduire le risque de nombreuses maladies chroniques, y compris les maladies cardiovasculaires.

Les habitudes alimentaires saines fondées sur des données probantes sont élevées dans les fruits, les légumes, les grains entiers et les légumineuses, en plus des noix avec modération ; certains peuvent inclure des quantités modestes de viandes maigres (y compris la volaille et le poisson), des produits laitiers faibles en gras, des huiles végétales liquides et des boissons alcoolisées comme le vin.

Il existe plusieurs groupes d’aliments, des aliments spécifiques, des nutriments et des suppléments qui restent controversés dans la communauté scientifique, ce qui entraîne une confusion pour les patients, les consommateurs et les médias.

Régime alimentaire sain
Il n’y a pas de modèle parfait.

La présente étude porte donc sur les controverses nutritionnelles contemporaines supplémentaires et fournit des recommandations fondées sur des preuves pour faciliter les conseils diététiques fournis par les cliniciens.

Les données actuelles soutiennent la consommation de protéines végétales, de légumineuses, d’oméga 3, de champignons, de café et de thé sans sucres ajoutés, de quantités faibles à modérées d’alcool et d’aliments fermentés.

Le verdict sur les produits laitiers dans le cadre d’une alimentation saine pour le cœur est toujours en suspens et, s’il est consommé, les produits laitiers doivent être évités ou consommés modérément.

Enfin, il n’y a pas de modèle parfait et unique pour prévenir les maladies cardiaques. Mais la plupart des preuves continuent de renforcer le fait qu’un régime essentiellement à base de plantes contient moins de matières grasses, de sucres ajoutés, de sel ajouté, d’aliments transformés.

Pour les cliniciens, les professionnels de la santé et de la nutrition, il s’agit de rester au fait des tendances alimentaires croissantes et des preuves scientifiques actuelles pour fournir des conseils nutritionnels pertinents et précis aux patients.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Septembre 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.